vendredi 28 avril 2017

Ne pas perdre le fil...

Aujourd'hui dans l'atelier, c'est broderie et compagnie ...



Les copains d'abord !

Ça y est ! vous pouvez retrouver les TINOUNOURS ici :







mercredi 26 avril 2017

Ambiance nuit

Ce soir, l'ambiance est plus ...disons, chamanique : Musique envoûtante et petites bougies .


Au bloc !

L'envie de portraits croqués me reprend ...

mardi 25 avril 2017

Sur la table de l'atelier ...

Ce matin; des lampions "Odile Bailloeul" et du lin imprimé à rebroder ....
Cet apres-midi : installation très "Pivoinesque " dans l'atelier !
Le tissu "Pivoines géantes " y fait merveille !

Je guette leur floraison au jardin ...

Au jardin

J'aime bien quand les iris rivalisent de charme pour mon retour à la maison !

lundi 24 avril 2017

Merci !

Aux ours qui ont fait le voyage pour embrasser leurs cousins sur le stand !


Découvertes

Une bien belle édition du salon Pour l'Amour du Fil à Nantes!
Des coups de cœur particuliers pour les fabuleux kanthas indiens en patchworks de vieux saris ...
Forcement j'ai craqué ! Pour le plus grand plaisir de Gipsy ...


Et que dire du très sensible travail de Misao Wada !
De magnifiques petits tableaux textiles pris sur le vif.








mardi 18 avril 2017

Instants volés

Vite, attraper au vol la délicatesse et la robustesse des fleurs de cognassier
 (C'est la première fois qu'il fleurit, j'en suis éblouie !)


Car l'atelier passe en mode "chantier" pour faire soigner ses menuiseries ...(chacun ses maux !)
Finalement c'est pas mal le coté " brocante d'atelier " ...


Exubérantes !

Au salon de Nantes, dès demain, vous allez retrouver nos motifs géants :
Impeccables pour vos projets XXL !





Que faire avec ces grosses pivoines ?...Et bien, ça par exemple :)



lundi 17 avril 2017

Et vous ?

Qu'allez-vous faire avec nos jolis boutons ?

Ça y est !

Nos jolis boutons en bois, laqués et vernis, sont dans la boutique en ligne !
Du Made in France comme on l'aime !






dimanche 16 avril 2017

La démesure de la Glycine


Comment expliquer  le désespoir qui me saisit parfois devant la profusion de la nature ?
Quand ces floraisons fragiles, éphémères, vous interpellent à chaque voyage dans le jardin.
Que vous ne savez plus qui choisir, sur quel format l'allonger, sur quel fond la magnifier.
Entre l'étude fascinante et admirative ou les mariages osés, les risques colorés et les juxtapositions foisonnantes, tout est possible, tout est là , à portée de pinceaux.
Avec son lot de doutes, d' échecs, d' exaltations incroyables que vous ne comprenez plus le lendemain quand la fièvre est retombée .
Avec des surprises, des pistes timides, de nouveaux chemins possibles et inattendus qui soudain s'offrent à vous .
L'atelier, ce lieu clos, saturés aujourd'hui de l'odeur des glycines capiteuses et de l'essence de térébenthine est un théâtre où se joue de minuscules batailles, des gloires passagères, des égarements soudains...
J'en sors le soir, hébétée de couleur, admettant toujours l’inéluctable victoire de la nature sur le peintre.






Clair Basler est une de celles qui gagnent souvent la bataille, Gloire à elle ! 


samedi 15 avril 2017

Rose tendre

Comment résister à la clématite en boutons...






vendredi 14 avril 2017

Lin en fleurs

Ne plus deviner où commence la broderie , où finit le portrait...
Se perdre dans les motifs, glisser sur le lin ...